Shaan : Renaissance

Shaan se passe sur la planète Héos, située aux confins de notre univers. Cette planète vivait en paix, peuplée de ses neuf races anthropoïdes. Au nord de la planète, une grande civilisation avait vu le jour, l’Héossie, qui maîtrisait l’art de la magie et s’en servait à des fins de transports et communication. Quelques conflits avec les Nécrosiens, des êtres dégénérés et sans âmes, avaient bien lieu aux frontières, mais l’atmosphère d’Héos était des plus calme…

Jusqu’au jour où les humains débarquèrent, apportant avec eux la violence et la destruction sous couvert de la civilisation. S’alliant aux nécrosiens, ils écrasèrent Héossie, la renvoyant à des âges barbares, et confinèrent les races dans des parcs naturels.

Au bout de deux siècles, les humains se sont annexés la magie Héossienne, ont droit de vie et de mort sur les différentes races. L’esclavage est au plus haut, les magiciens rebelles sont pourchassés, l’argent et le pouvoir sont devenus lois et les races ont développé leur propre culte. La plupart des régions sont colonisées. Celles encore libres sont devenues un symbole d’espoir pour les habitants opprimés. Une résistance s’est organisée, composée d’habitants des parcs, qui a pour principale mission de lutter contre la technologie des humains.

Un seul espoir : le shaan, qui « concilie l’équilibre de toutes choses avec les aspirations profondes de chaque individu ». Certains habitants sentent en eux le besoin de mettre leur culture en commun, de renouer avec leurs racines. Et ainsi pour former un shaani, un regroupement, ils sont obligés de quitter les parcs et de devenir hors-la-loi. Ce sont ces personnages qu’incarnent les joueurs de Shaan.

Dans la première édition, la création du personnage se fait en répartissant un certain nombre de points entre trois « façonnantes » (corps, âme, esprit) et trois « domaines » (personnel, relationnel, sensuel). En croisant façonnantes et domaines, le joueur obtient les caractéristiques et les attributs. L’apparence physique y est traitée de façon détaillée. Les personnages ont ensuite le choix entre les neuf races d’Héos. L’achat des compétences se fait en répartissant un nombre de points dépendants de la race et du milieu parental.

Le système de jeu de cette première édition repose sur le jet d’un d20 : le seuil de réussite d’une compétence est égal à la Façonnante + le Domaine + la Compétence + le cran de difficulté de la tâche à effectuer. Un résultat inférieur à ce seuil de réussite équivaut à une réussite. La différence entre le résultat et le seuil de réussite permet de déterminer la qualité de l’échec ou de la réussite, ou encore le temps passé pour réussir la tâche. A noter qu’une distinction est faite entre une action provoquée par le joueur et une action subie par le joueur. Dans le premier cas, ce sera au joueur de fixer le cran de difficulté, après approbation du MJ.

Shaan Renaissance est le nom de la nouvelle version du jeu, relancée avec l’aide des fans grâce à un financement participatif. Cette seconde édition avance la ligne du temps du jeu de 20 ans. La dictature humaine est tombée et les Héossiens sont de nouveau libres de circuler. Le jeu n’est plus uniquement axé sur la résistance face aux humains mais également sur la redécouverte des mystères du monde.

Dans Shaan Renaissance, la création de personnage se fait en choisissant une race (dont les humains qu’il est maintenant possible d’incarner), une région d’origine et un métier. De ces choix découlent les scores dans les Thrins (Corps, Esprit et Âme), les domaines et les spécialisations.

Shaan Renaissance propose un nouveau système de jeu sans aucun lien avec celui de la première édition. La résolution des actions demande de lancer 3d10 de couleurs différentes. Celui dont la couleur correspond au domaine testé (Corps pour le combat, Âme pour le Shaan par exemple) doit être inférieur au score de domaine pour être ajouté au score de la spécialisation. Il est possible de puiser dans les Thrins pour utiliser les dés des autres couleurs qui seraient plus favorables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.