Dark Heresy

Alors que Warhammer Fantasy Battle connaissait un succès grandissant, Games Workshop publia en 1987 le pendant futuriste de son jeu fétiche, intitulé originellement « Warhammer 40000 : Rogue Trader ». Dans un univers futuriste très sombre, chaque race de Warhammer Fantasy recevait un équivalent. Les elfes devinrent les eldars ; les nains, les squats, etc. Warhammer Fantasy Battle eut les honneurs d’un jeu de rôles en 1986, mais Warhammer 40000, malgré l’insistance des fans et de nombreuses tentatives amateurs, dut attendre 20 ans pour la sortie d’un jeu de rôles au travers de la filiale de Games Workshop nommée Black Industries.

Le jeu se déroule au 41è millénaire et son univers pourrait être qualifié de science-fantasy gothique : mélange de haute technologie et d’obscurantisme religieux dans un univers sombre. Il est à noter que la planète sur laquelle se déroulent les aventures de Warhammer est une planète isolée de la galaxie par une « tempête warp » empêchant toute communication vers l’extérieur.

Il y a bien longtemps, les nations humaines furent unifiées par les actions secrètes de celui qui allait devenir l’Empereur, un psyker aux pouvoirs immenses, qui guida l’humanité dans les étoiles. A l’aide d’une technologie de pointe, la race humaine se répandit dans la galaxie, jusqu’à atteindre au 26è millénaire un pic technologique, l' »Age of Strife ».

A ce moment, l’empire eldar acheva sa spirale infernale dans l’hédonisme et la corruption. Etant donné le lien étroit des eldars avec l’univers psychique qui entoure toute chose appelé « Warp », cette décadence mena à la naissance d’une nouvelle entité de destruction et de Chaos. Cet avènement fut accompagné de nombreuses conséquences : mutants, radiation, tempêtes warp, etc. La civilisation humaine se disloqua dans la violence d’un nouvel âge sombre qui dura quatre mille ans.

L’Empereur choisit ce moment-là pour se révéler aux hommes et utilisa des guerriers modifiés physiologiquement et génétiquement pour unifier les tribus humaines en guerre. Avec l’aide de l’organisation qui s’était réfugiée sur Mars avec une énorme quantité de connaissance technologique, la Grande Croisade permit de reconquérir la galaxie et d’étendre la taille de l’empire humain. L’Empereur se mit légèrement en retrait de la conquête de la galaxie pour s’occuper d’autres problèmes et nomma Maître de Guerre l’un de ses super-soldats, Horus, l’un des vingt guerriers primordiaux, appelés Primarques, dont les gènes servaient à créer les Space Marines.

L’Imperium continua de s’étendre quand, au 31è millénaire, Horus fut finalement séduit par les sombres puissances du Warp, les dieux du Chaos, et emmena avec lui la moitié des légions de Space Marines ainsi que de nombreuses troupes humaines pour conquérir le trône de l’Empereur. La guerre civile escalada en violence jusqu’à se terminer par le siège de Terra, la Terre, où après 55 jours de combat Horus finit par être terrassé, au prix d’un grand nombre de morts et d’un Empereur blessé mortellement. Les légions renégates s’enfuirent dans le Warp et l’Empereur fut placé sur le Trône d’Or, un artefact qui maintient son esprit en vie dans un corps pourrissant depuis dix mille ans.

Au cours des dix millénaires suivants, la lutte ne cessa pas entre les puissances du Chaos armées des légions renégates et l’Imperium. Tout est tourné vers cette lutte, faite de conflits ouverts, mais aussi de lutte insidieuse contre la corruption du Chaos, qui peut corrompre n’importe qui, n’importe où. Pour simplifier la lutte contre cette dernière, l’Inquisition maintient la population dans un obscurantisme qui la protège des tentations du Chaos, en plaçant l’Empereur comme le dieu bienfaiteur de l’humanité.

Dans le premier jeu de rôles se déroulant dans cet univers, les personnages forment la suite d’un Inquisiteur, allant de monde en monde pour lutter contre l’ennemi intérieur : mutants, déviants et sectateurs du Chaos. Mais ce ne sont pas les seuls ennemis, l’humanité étant entourée de races d’aliens étranges et hostiles pour la plus grande part.

Le système des jeux de rôles issus de Warhammer 40000 sont directement dérivés de Warhammer le jeu de rôle fantastique, et utilisent donc un d100 par rapport aux caractéristiques des personnages, exprimées en pourcentage.

Par rapport à la version médiévale-fantastique, les personnages sont formés et ne font qu’un seul métier, parmi huit : arbitrator (flic et juge), adepte (bureaucrate), clerc, assassin, psyker impérial, racaille, garde impérial… Ce métier est découpé en carrières, qui sont autant de statuts, de plus en plus avancés, que le personnage traversera au cours de son évolution personnelle. Les deux autres différences consistent en la présence d’un système de pouvoirs psis et la notion de Corruption, qui s’ajoute à celle de Folie présente dans Warhammer. Dark Heresy propose aussi des règles sur les armes à feu et les armures modernes.

Les pouvoirs psis sont prédéfinis. Un psyker a accès à certains d’entre eux et jette d10+bonus de volonté en espérant obtenir au dessus du seuil de lancer du pouvoir pour les utiliser. La Corruption, elle, représente le fait que l’âme se souille au contact du chaos et des démons. En présence d’une telle malveillance, le personnage va commencer à en accumuler, ce qui finit par avoir des effets psychologiques marqués et déforme la chair de mutations malsaines.

Trois jeux dans cet univers étaient prévus à l’origine. Dark Heresy permet de jouer les acolytes d’un Inquisiteur au sein de cet univers. Les deux suivants devaient permettre de jouer des Space Marines et des Rogue Traders. La sortie des deux autres jeux a été compromise quand Black Library a annoncé, en février 2008, la fermeture de Black Industries pour se recentrer sur les romans dans l’univers du jeu. Toutefois, la gamme a été reprise par Fantasy Flight Games durant le printemps 2008, qui poursuit l’édition de la gamme après réédition de chacun des livres parus chez Black Industries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.